Remédier au déficit de financement des entreprises appartenant à des femmes - CARE

Il est temps de s'attaquer au déficit de financement mondial de 1.7 billion de dollars auquel sont confrontées les entreprises appartenant à des femmes

CARE

CARE

CARE

L'égalité d'accès aux outils et aux ressources financières est inexistante pour des millions de femmes dans le monde. Ça ne devrait pas l'être.

Pensez-vous à avoir un compte bancaire? Avez-vous eu un prêt commercial ou peut-être une hypothèque?

Pour des millions de femmes dans le monde, l'accès à ces ressources peut sembler impossible. Prenez Yeo de Côte d'Ivoire, qui n'a pas pu contracter de prêt pour son entreprise agricole car, en tant que femme, elle ne possédait aucune terre dont la banque avait besoin en garantie.

Nous savons que le manque d'accès au financement est l'un des principaux obstacles auxquels sont confrontées les femmes entrepreneurs dans les communautés marginalisées du monde entier, car les femmes entrepreneurs avec lesquelles nous travaillons chaque jour nous le disent, tout comme les statistiques. Quatre-vingt pour cent des entreprises appartenant à des femmes ayant des besoins de crédit sont soit mal desservies, soit mal desservies. Cela équivaut à un énorme déficit de financement de 1.7 billion de dollars.

1.7T $ Déficit de financement mondial des entreprises appartenant à des femmes ayant des besoins de crédit

CARE répond à cette injustice en lançant sa campagne Access Approved. Nous appelons le secteur financier à développer des produits et services spécifiquement conçus pour répondre aux besoins des femmes.

Mieux servir les femmes n'est pas seulement la bonne chose à faire, c'est la chose intelligente à faire. Nous savons que les femmes sont un investissement de grande valeur. Les faits montrent que les femmes sont des épargnantes plus fortes que les hommes, des emprunteurs plus responsables et des preneurs de risques calculés. Nous savons également que donner aux femmes un meilleur accès aux outils financiers pourrait débloquer 330 milliards de dollars de revenus annuels mondiaux. L'analyse de rentabilisation est claire.

S'il y a ont été plus de femmes pour décider qui obtient un prêt, les choses seraient différentes.

Les hommes dominent le secteur financier et historiquement, les produits et services financiers ont été conçus par et pour les hommes. Les femmes se sentent continuellement exaspérées par la façon dont les sociétés financières les servent, invoquant un manque de respect, des conseils médiocres, des politiques contradictoires et une bureaucratie apparemment interminable et des formulaires universels.

CARE travaille avec les femmes pour économiser de l'argent collectivement, développer des compétences commerciales et accéder à des prêts abordables. En Éthiopie, le soutien à 5,000 500 femmes entrepreneurs s'est traduit par une augmentation de 70 pour cent des revenus. Au début du projet, 3.6 pour cent des femmes n'avaient pas d'économies et à la fin, ce nombre est tombé à XNUMX pour cent. Grâce au partenariat de CARE avec un fournisseur de microfinance, de nombreuses femmes ont également pu accéder à des prêts à faible taux d'intérêt, qu'elles sont maintenant en train de rembourser avec succès.

L'épargne est une base vitale pour l'indépendance économique et les associations villageoises d'épargne et de crédit phares de CARE ont directement soutenu près de 7 millions de membres dans 45 pays au cours des 25 dernières années. Ces AVEC ont créé des voies permettant à près d'un million de membres d'ouvrir leurs premiers comptes bancaires.

Dans le cadre de la campagne Access Approved, des femmes du Sri Lanka, de Côte d'Ivoire, de Jordanie et du Pérou partagent leurs histoires sur film pour la première fois, expliquant aux banques ce qu'elles estiment nécessaire pour ouvrir l'accès au financement aux femmes. Ces nouveaux films visent à mettre en avant les vrais enjeux, en fournissant des recommandations claires et personnelles au secteur financier:

  • Martha du Pérou dit, «Il est important que les banques créent plus de services pour les femmes.» Yotu peux regarder le film de Martha ici. 
  • Bara'a de Jordanie dit, "S'il y a ont été plus de femmes pour décider qui obtient un prêt, les choses seraient différentes. » Tu peux regarder Bara'a's film ici. 
  • Jeanne de Côte d'Ivoire dit, «Si les banques ne se concentraient pas sur les sûretés ou les garanties, et ne tentaient pas de prendre une chance sur les femmes, nous en sortirions. Vous pouvez watch le film de Jeanne et Yeo ici. 
  • Sarojini du Sri Lanka dit, «C'est mieux quand les femmes travaillent dans une banque. Ils nous comprennent mieux. Vous peut regarder le film de Sarojini ici.

Toutes ces femmes participent au programme Women in Enterprise de CARE, soutenu par la Fondation H&M, qui a atteint 133,000 2014 femmes entrepreneurs dans le monde depuis XNUMX. Le programme montre que lorsque les femmes apprennent à gérer leur épargne et ont accès à la bonne formation en compétences commerciales, elles peuvent réussir. créer leurs propres entreprises.

Investir dans les femmes entrepreneurs est une triple opportunité: c'est une bonne affaire pour les institutions financières; il améliore les entreprises et la vie des femmes; et cela crée un effet domino d'égalité dans toutes les communautés locales.