AP : Les pays riches reçoivent un nouveau vaccin COVID avant les plus pauvres - CARE

AP : Les pays riches reçoivent un nouveau vaccin COVID avant les plus pauvres

NEW DELHI (AP) – La société à l'origine d'un vaccin COVID-19 présenté comme un outil clé pour le monde en développement a envoyé des dizaines de millions de doses aux pays riches mais n'en a pas encore fourni à l'effort soutenu par l'ONU pour approvisionner les pays les plus pauvres, un signe que l'iniquité persiste dans la réponse mondiale à la pandémie.

Un quart de million de doses de la société étaient censées être disponibles pour l'initiative de partage de vaccins, appelée COVAX, d'ici mars. Mais l'agence des Nations Unies en charge des livraisons affirme que les premières livraisons ne seront probablement pas effectuées avant avril ou mai.

Ce n'était pas censé être comme ça. La société, Novavax, a obtenu 388 millions de dollars de l'une des organisations dirigeant COVAX pour accélérer le développement du vaccin et aider à rendre le vaccin disponible dans les pays les plus pauvres.

L'investissement garantissait à COVAX le "droit de premier refus" sur les premières doses de Novavax, mais l'accord ne s'appliquait qu'aux usines de République tchèque, de Corée du Sud et d'Espagne, a déclaré Bjorg Dystvold Nilsson, porte-parole du co-fondateur de COVAX, CEPI.

Lisez l'histoire complète sur Associated Press