icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran) icône (sur le bord gauche de l'écran)

6 mois de transformation des réponses COVID

Une femme masquée se tient devant un panneau CARE.

Photo: Daniel Romana / CARE

Photo: Daniel Romana / CARE

CARE trouve de nouvelles façons de changer le monde

Cette semaine marque le sixième mois depuis que l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que le COVID-19 était une pandémie. Il est difficile de croire à la fois depuis combien de temps cela dure et que nous ne fonctionnons en mode pandémie que depuis six mois. Certains jours, il est difficile de se souvenir à quoi ressemblait le monde avant COVID-19.

COVID-19 nous a tous obligés à changer d'une manière que nous n'avions jamais imaginée. Pour CARE, cela a transformé la façon dont nous travaillons dans chaque pays et chaque projet. Tous les changements ne sont pas mauvais - nous travaillons plus intelligemment avec des partenaires locaux, trouvons des moyens de moins voyager, nous nous adaptons plus rapidement, nous améliorons rapidement l'analyse et le partage des données et nous écoutons davantage ce que les gens - en particulier les femmes - nous disent dont ils ont besoin. Ces changements peuvent nous montrer comment construire un monde meilleur et comment construire de meilleurs SOINS.

Jetons un coup d'œil à la façon dont notre programmation dans COVID-19 a transformé CARE et nos réponses.

En travaillant avec les femmes, les communautés, les ONG locales, le secteur privé, les gouvernements et le personnel incomparable de CARE à travers le monde, nous avons lancé de nouveaux programmes, trouvé de nouvelles façons de fonctionner et changé le type de soutien que nous offrons. Avec et pour 18.6 millions de personnes dans 67 pays, CARE trouve de nouvelles façons de changer le monde.

Qu'est-ce qui a le plus changé depuis mars?

  • Nous touchons 49 fois plus de personnes. De 380,000 55 personnes dans 20 pays le 14 mars au 18.6 août, nous atteignions 67 millions de personnes dans 50 pays, soit près de 19 fois notre réponse initiale. Au cours de toute l'année FY13.3, nous avons atteint 63 millions de personnes directement dans 19 pays avec des réponses humanitaires, de sorte que le COVID-40 à lui seul atteint près de XNUMX% de personnes de plus que les réponses d'urgence de CARE l'année dernière.
  • Nous utilisons plus d'argent. Dans COVID-19, nous utilisons des réponses en espèces dans 35 pays, atteignant plus de 500,000 10 personnes, contre seulement XNUMX pays utilisant des espèces lorsque nous avons commencé. Cela offre des options plus flexibles et une distribution plus sûre pour les personnes du monde entier.
  • Nous nous concentrons davantage sur la nourriture et l'eau. En mars, seuls 9 pays répondaient avec des programmes alimentaires - et maintenant 41 pays soutiennent l'alimentation et l'agriculture qui touchent plus de 1.5 million de personnes. En mars, 35 pays travaillaient sur l'eau et en août, 60 pays atteignaient 2.6 millions de personnes avec de l'eau potable et 1.8 million avec des kits d'hygiène.
  • Nous faisons plus pour prévenir et répondre à la violence. En août, 55 pays envisageaient de répondre à la violence sexiste dans le cadre de leurs programmes, contre 8 pays à la mi-mars. Nous fournissons des services de VBG ou d'orientation à 3.4 millions de personnes. 19 pays ont des programmes de plaidoyer spécifiques pour lutter contre la VBG dans le cadre de leur réponse au COVID-19.

Comment allons-nous y arriver?

  • Penser davantage au plaidoyer. En mars, seuls 15 pays avaient des programmes de plaidoyer pour le COVID-19. Aujourd'hui, 37 pays - plus du double - font du plaidoyer pour obtenir de meilleures réponses au COVID-19 pour les personnes qui en ont le plus besoin.
  • Travailler avec les médias. En mars, nous atteignions environ 100 millions de personnes avec les médias de masse pour sensibiliser au COVID-19. Aujourd'hui, nous touchons plus de 198 millions de personnes grâce aux médias de masse. Nous avons fait preuve de créativité dans l'utilisation de la radio, de la télévision, des médias sociaux et d'autres outils pour atteindre des millions de personnes avec des informations vitales.
  • Écouter les femmes. Nous avons effectué des analyses rapides de genre dans 37 pays et collecté des informations auprès de plus de 6,200 femmes (et 4,000 hommes) pour mieux comprendre les expériences des femmes et des filles dans le COVID-19 et comment y répondre. Dans une année régulière, CARE peut faire 7 RGA, donc ce niveau est sans précédent, non seulement pour CARE, mais pour le monde entier. Nous recueillons également des données ventilées par sexe dans 61 pays, contre seulement 20 en mars. Ces informations sont essentielles pour façonner nos réponses afin qu'elles soient plus efficaces.
  • Utilisation de la technologie: 41 pays utilisent de nouvelles solutions numériques, de la création d'applications à l'utilisation des messages texte pour communiquer avec les participants, en passant par la tenue de forums et de marchés numériques.
Retour au sommet