Dépêches de Lviv : des femmes déplacées partagent leurs histoires - CARE

Dépêches de Lviv : des femmes déplacées partagent leurs histoires

Personnes évaluant une table pleine de nourriture et de fournitures.

Photo : Petr Stefan/Personnes dans le besoin

Photo : Petr Stefan/Personnes dans le besoin

Plus de 6.8 millions de personnes en Ukraine ont fui vers les pays voisins depuis le début du conflit, et plus de 8 millions ont été déplacées à l'intérieur du pays. Toutes ces personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, ont besoin de soutien et de protection.

CARE et son partenaire Charity Foundation for Stabilization Support Services (CFSSS) travaillent ensemble pour fournir une aide vitale aux personnes dans le besoin en Ukraine. CARE et CFSSS fournissent de la nourriture et de l'eau ainsi que des articles d'hygiène et des trousses médicales pour les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Récemment, des distributions alimentaires CFSSS ont eu lieu à Lviv, Chernivtsi et Truskavets.

Portrait de Ludmila
Photo de Liudmila : ©CF SSS/Alex Bondarenko

Ludmila, Dnipro

Veuve, une fille, deux petits-enfants

« Je suis tellement reconnaissante de ce soutien ; vous ne pouvez même pas imaginer. Nous avons vraiment besoin de nourriture pour nos enfants. Je suis très reconnaissant envers tous les bénévoles et organismes qui nous aident. Dieu merci, nous sommes en sécurité maintenant et tant de gens sont prêts à aider. Ils nous ont vraiment apporté tout ce dont nous avons besoin en ce moment - des affaires pour enfants, des rideaux et tout le reste. Les gens sont très gentils avec nous. »

Portrait de Tetiana
Photo de Tetiana : ©CF SSS/Alex Bondarenko

Tetiana, Kyiv

Mère de cinq enfants, adoptant l'enfant d'un ami

« Ces colis alimentaires sont vraiment utiles. Nous utilisons beaucoup de céréales et cuisinons des soupes pour les enfants. Je cuisine aussi beaucoup parce que les enfants aiment manger quelque chose de sucré, donc la farine est toujours appropriée. Et pour nous, c'est assez cher de l'acheter dans un magasin.

« Nous vivons dans la périphérie de Kyiv, non loin de l'aéroport de Boryspil. Lorsque nous avons entendu une énorme explosion - si forte que les murs ont commencé à trembler - nous avons réalisé que nous devions fuir. Nous avons monté nos enfants, qui étaient encore en pyjama, dans la voiture et nous sommes partis.

Portrait d'Oléna
Photo d'Olena : ©CF SSS/Alex Bondarenko

Olena, Severodonetsk

Mère de quatre enfants

« J'ai été l'un des premiers à tout emballer, quelques jours avant que la guerre n'éclate. La situation était très tendue et j'ai appelé tous mes proches et leur ai dit de tout emballer et de se préparer à l'évacuation.

« Nous avons besoin de beaucoup de choses pour nos enfants. Nous n'avons pas pu emporter beaucoup de nos affaires car il faisait très froid en février, mais nous avons trouvé des vêtements dans les centres humanitaires. La nourriture est très importante, bien sûr, et les articles d'hygiène.