Une pandémie, 2 ouragans et une catastrophe économique font fuir les Centraméricains pour survivre - CARE

Une pandémie, 2 ouragans et une catastrophe économique poussent les Centraméricains à fuir pour survivre

Une ville est inondée d'eau atteignant presque le sommet des bâtiments

Photo: Norman Camal / CARE

Photo: Norman Camal / CARE

«CARE est préoccupé par le nombre croissant de migrants à la frontière américano-mexicaine, en particulier les mineurs non accompagnés, et appelle les décideurs politiques américains des deux parties, ainsi que ceux du Mexique et des pays du Triangle du Nord à protéger les droits des personnes déplacées par des catastrophes, violence, pandémie et bouleversements économiques.

La question frontalière n'est pas partisane, elle est humanitaire, à commencer par les pays d'origine. En plus de la pandémie, des ouragans consécutifs, Eta et Iota ont contribué à créer une situation économique désastreuse obligeant les gens à prendre des décisions désespérées et à fuir les terribles conditions de vie dans la région. Les ouragans ont fait 200 morts et 5.3 millions de personnes supplémentaires dans le besoin, dont plus de 1.8 million d'enfants.

La seule façon pour les gens de ne pas se sentir obligés de fuir leur pays est d'investir en Amérique centrale et de continuer à aider à renforcer leurs économies, à créer des emplois, à améliorer la gouvernance et la sécurité et à minimiser l'insécurité alimentaire. Avec cela, CARE est impatient de continuer à s'appuyer sur notre travail avec les gouvernements et la société civile pour faire face à la crise humanitaire dans la région afin que les gens ne soient pas obligés de faire un long et dangereux voyage.

Pour plus d'informations:
Rachel Kent
Attaché de presse principal
Rachel.Kent@Care.org