CARE répond au 2e Sommet mondial sur la COVID-19 : « Associez notre leadership en paroles à notre leadership en action » - CARE

CARE répond au 2e Sommet mondial sur la COVID-19 : « Faites correspondre notre leadership en paroles avec le leadership en action »

Les habitants de Villanueva, au Honduras, attendent dans une longue file d'attente dans un champ herbeux. Chacun d'eux porte un masque blanc.

(Washington, DC, 28 avril 2022) -Aujourd'hui, alors que les États-Unis atteignent 1 million de décès américains dus au COVID-19, les dirigeants mondiaux se sont réunis pour le deuxième sommet mondial COVID-19 pour s'engager à vaincre la pandémie. CARE appelle le Congrès américain à allouer au moins 5 milliards de dollars pour la réponse mondiale au COVID dès que possible, afin que nous puissions recevoir des coups de feu dans les bras et fournir des tests et des traitements aux communautés au dernier kilomètre.

La citation suivante peut être attribuée à Ritu Sharma, vice-présidente des programmes et politiques de CARE aux États-Unis :

"Aujourd'hui, les États-Unis ont franchi une étape que nous espérions tous ne jamais voir : 1 million de décès américains dus au COVID. Chaque perte est vraiment une tragédie et un rappel qu'il reste encore du travail à faire pour mettre fin à cette pandémie ici chez nous et dans les communautés du monde entier. Nous l'avons déjà dit, et nous le répétons : personne n'est à l'abri tant que tout le monde n'est pas à l'abri du COVID.

Le deuxième Sommet mondial COVID-19 de ce matin, co-organisé par les États-Unis, le Belize, l'Allemagne, l'Indonésie et le Sénégal, a été une démonstration impressionnante du soutien mondial de pays du monde entier, d'institutions multilatérales, de philanthropes, du secteur privé et de la société civile. des organisations qui continuent toutes à s'engager dans cette lutte contre la pandémie actuelle et font ce que nous pouvons pour prévenir la suivante. Des milliards de dollars et des millions de doses ont été engagés pour le don aujourd'hui. Mais maintenant, dans la troisième année de cette pandémie, nous savons que les discours et les engagements doivent être suivis d'actions immédiates, d'investissements et de responsabilisation.

Nous pouvons mettre fin aux pires impacts de cette pandémie en investissant davantage dans les agents de santé et les systèmes de santé. Il est tout à fait approprié qu'aujourd'hui, le 12 mai, soit la Journée internationale des infirmières et qu'hier la Maison Blanche ait annoncé sa nouvelle Initiative mondiale pour les personnels de santé. En payant, en formant et en protégeant les agents de santé - dont 70 % sont des femmes et dont la moitié ne sont pas rémunérés ou sous-payés - nous soutenons la main-d'œuvre même qui fournit des vaccins, des tests et des traitements contre le COVID, ainsi que qui fournit toutes sortes de produits essentiels soins de santé toute l'année.

CARE l'a constaté de première main alors que nous avons soutenu près de 70 pays dans leur réponse au COVID. En investissant dans des systèmes de santé plus solides, nous veillons à ce que les pays et les communautés soient en mesure de réagir rapidement et efficacement à cette pandémie, aux changements sanitaires en cours et de prévenir la prochaine pandémie avant qu'elle n'ait une chance de se propager.

Le Congrès doit affecter au moins 5 milliards de dollars pour la réponse mondiale au COVID dès que possible, afin que nous puissions recevoir des coups de feu dans les bras et fournir des tests et des traitements aux communautés au dernier kilomètre. Il est tout simplement irresponsable, myope et contraire à notre propre reprise de ne pas faire les investissements mondiaux nécessaires à la réponse au COVID. Nous devons faire correspondre notre leadership en paroles à un leadership en action, et nous joindre aux engagements forts pris par la communauté internationale aujourd'hui lors du Sommet mondial sur la COVID. Avec maintenant 1 million de décès aux États-Unis dus au COVID et un nombre croissant de cas dans le monde, il est temps de mettre fin à cette pandémie une fois pour toutes.