CARE exhorte le Congrès à adopter un financement supplémentaire d'urgence pour lutter contre le COVID-19 et la faim dans le monde - CARE

CARE exhorte le Congrès à adopter un financement supplémentaire d'urgence pour lutter contre le COVID-19 et la faim dans le monde

(Washington, DC, 28 avril 2022) - Aujourd'hui, l'administration Biden-Harris a publié une demande au Congrès américain pour un financement essentiel pour faire face aux impacts humanitaires et alimentaires d'urgence de la crise en Ukraine.

La citation suivante peut être attribuée à Ritu Sharma, vice-présidente des programmes et politiques de CARE aux États-Unis :

"Je salue la demande de la Maison Blanche au Congrès aujourd'hui pour un financement essentiel de l'aide humanitaire, y compris l'aide alimentaire d'urgence, et sa réitération de sa précédente demande de fonds pour vacciner le monde contre le COVID-19. Le COVID ne connaît pas de frontières et sans les investissements américains dans les vaccins, les thérapeutiques et les travailleurs de la santé de première ligne dans le monde, nous continuons à risquer une mort insensée, à reculer dans la santé mondiale, le développement et les investissements humanitaires, et les pressions économiques ici chez nous.

Le besoin d'aide alimentaire d'urgence est également important. Même avant la guerre en Ukraine, les niveaux de sécurité alimentaire mondiale ont augmenté régulièrement au cours des dernières années, avec environ 811 millions de personnes actuellement confrontées à la faim dans le monde. Aujourd'hui, les besoins sont bien plus importants et ces perturbations auront un impact sur l'accès à la nourriture en Afrique de l'Est, en Afrique de l'Ouest/Sahel, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Je m'inquiète en particulier pour les femmes et les filles de ces régions, qui mangent souvent les derniers et les moins en temps de crise.

Le Congrès ne peut pas laisser passer ce moment sans investissement important. J'appelle le Congrès à adopter rapidement un financement supplémentaire d'urgence qui comprend 5 milliards de dollars pour le COVID-19 et 5 milliards de dollars pour l'aide alimentaire d'urgence.