1 mois après le séisme, le tsunami en Indonésie, la saison des pluies frappe - CARE

Un mois après le tremblement de terre et le tsunami en Indonésie, la saison des pluies frappe

Des travailleurs récupèrent du cacao dans un entrepôt du village de Petobo qui a été affecté par la liquéfaction à la suite du tremblement de terre du 28 septembre 2018.
Des travailleurs récupèrent du cacao dans un entrepôt du village de Petobo qui a été affecté par la liquéfaction à la suite du tremblement de terre du 28 septembre 2018.

JAKARTA (26 octobre 2018) - Un mois après qu'un terrible tremblement de terre et un tsunami ont frappé l'île indonésienne de Sulawesi, le début de la saison des pluies a accru les souffrances de nombreux survivants. L'arrivée des pluies entraînera probablement une augmentation des maladies telles que le paludisme et la dengue, et une nouvelle contamination des sources d'eau déjà polluées.

«Un mois plus tard, et alors que la plupart des endroits ont maintenant reçu une forme de soutien, un grand nombre de personnes vivent toujours sur le bord des routes sans abri adéquat», a déclaré Helen Vanwel, directrice nationale de CARE Indonésie. «Le gouvernement a travaillé rapidement et sans relâche pour aider les survivants, mais il reste encore du chemin à parcourir pour s'assurer que les habitants du centre de Sulawesi disposent de tous les articles de base dont ils ont besoin, sans parler de pouvoir reconstruire leur vie et leurs moyens de subsistance.»

«En plus de tous les dégâts et destructions causés par le tsunami, la saison des pluies a maintenant commencé sérieusement et les cas d'épidémie augmentent rapidement», a-t-elle ajouté. «Il reste des flaques d'eau stagnante dans de nombreuses régions, qui sont des terrains propices à des maladies comme le paludisme et la dengue. De nombreuses personnes vivant encore en plein air, les mères en particulier, s'inquiètent de protéger leurs enfants contre le nombre croissant de moustiques. »

La protection contre la pluie et l'accès à l'eau potable restent deux priorités majeures pour les survivants du tsunami et du tremblement de terre. En particulier, des niveaux élevés de contamination par E. coli ont été trouvés dans les sources d'eau, ce qui fait de l'accès à l'eau potable un problème permanent. CARE a déjà atteint plus de 5,000 XNUMX personnes avec des kits d'hygiène comprenant des serviettes hygiéniques indispensables.

CARE vise à atteindre environ 50,000 15 personnes à l'avenir avec une première vague d'articles d'urgence de base tels que des ustensiles de cuisine, du matériel d'hygiène et des bâches pour les abris temporaires. CARE se concentrera également sur le soutien des personnes à reconstruire dès que possible et fournira une aide en espèces pour leur permettre de réinvestir dans les activités de subsistance et la reconstruction de leurs maisons. Pour ce faire, CARE vise à lever XNUMX millions de dollars.

S'assurer que les voix des femmes sont entendues et que leurs besoins spécifiques sont satisfaits est une priorité pour CARE dans son travail avec les survivants du tsunami. La responsabilité des femmes de prendre soin des autres et de leurs rôles domestiques signifie qu'il leur est plus difficile de défendre leurs besoins. Garantir des espaces sûrs aux femmes et aux filles afin qu'elles aient accès à des informations précises, à des services de soutien et à la possibilité d'exprimer leurs besoins particuliers est au cœur de la réponse de CARE.

«Les femmes nous ont dit que des toilettes inadéquates, un manque d'intimité, un manque d'éclairage et des toilettes trop éloignées des abris, en particulier la nuit, sont quelques-unes de leurs principales préoccupations», dit Vanwel. «Assurer la sécurité, la dignité et l'intimité des femmes et des filles dans leur vie quotidienne, y compris dans les abris et dans les installations sanitaires, motive l'engagement de CARE envers les femmes et les filles dans cette situation d'urgence et dans chaque situation d'urgence.

À propos de CARE:
Fondée en 1945, CARE est une organisation humanitaire de premier plan qui lutte contre la pauvreté dans le monde. CARE a plus de sept décennies d'expérience en aidant les gens à se préparer aux catastrophes, en fournissant une assistance vitale en cas de crise et en aidant les communautés à se remettre après que l'urgence est passée. CARE accorde une attention particulière aux femmes et aux enfants qui sont souvent touchés de manière disproportionnée par les catastrophes. L'année dernière, CARE a travaillé dans 94 pays pour atteindre 80 millions de personnes, dont plus de 11 millions grâce aux interventions d'urgence et à l'aide humanitaire. Pour en savoir plus, visitez www.care.org

Media Contact:
Nicole Harris, 404-735-0871 nharris@care.org