Yémen : Déclaration conjointe avant la fin de l'actuel accord de trêve sous l'égide de l'ONU - CARE

Yémen : Déclaration conjointe avant la fin de l'actuel accord de trêve sous l'égide de l'ONU

Photo: Holly Frew / CARE

Photo: Holly Frew / CARE

Photo: Holly Frew / CARE

Avant la fin de l'accord de trêve actuel dirigé par l'ONU le 2 août 2022, les organisations humanitaires au Yémen exhortent toutes les parties au conflit à adhérer et à étendre l'accord pour protéger les civils à travers le pays et leur permettre de reconstruire et de retrouver leur vie.

En tant qu'organisations travaillant au Yémen, nous reconnaissons et applaudissons les mesures importantes prises par toutes les parties au conflit pour faire respecter la trêve. Au cours des quatre derniers mois, les Yéménites ordinaires ont connu la plus longue période de calme dans le pays depuis plus de sept ans. Depuis l'entrée en vigueur de la trêve le 2 avril, le nombre de victimes civiles a considérablement diminué.

Des vols commerciaux entre Sanaa, Amman et Le Caire ont permis à plus de 8,000 2021 Yéménites d'accéder à des soins médicaux vitaux, de poursuivre des études et des opportunités commerciales et de retrouver leurs proches. Au cours des quatre derniers mois de la trêve, plus de navires pétroliers sont entrés dans le port de Hudaydah que pendant toute l'année XNUMX, permettant aux hôpitaux et aux entreprises un meilleur accès au carburant, contribuant à maintenir le bon fonctionnement et l'accès aux services publics.

Cependant, à moins que la trêve ne soit respectée et prolongée, ces gains importants seront perdus, mettant en danger la vie de personnes à travers le Yémen. De nouvelles mesures sont nécessaires de toute urgence pour protéger le peuple et l'avenir du Yémen.

La vie des civils continue d'être menacée par les violations de la trêve dans certaines régions, avec une récente augmentation du nombre de victimes au cours du mois dernier. Nous exhortons toutes les parties au conflit à prolonger la trêve pour une durée plus longue de six mois ou plus, à respecter ses termes et à respecter leurs obligations en vertu du droit international de protéger les civils et de respecter tous les éléments de l'accord, y compris la réouverture des routes à Ta'izz.

Les quatre derniers mois ont offert un moment de répit et d'espoir aux habitants du Yémen. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre ce progrès maintenant. Une prolongation de la trêve, respectée par toutes les parties, soutiendrait de nouvelles livraisons de carburant dans le pays, permettrait à davantage de personnes de bénéficier de vols commerciaux depuis Sanaa et aiderait les acteurs humanitaires à atteindre ceux qui en ont le plus besoin. Cela permettrait aux parties d'investir davantage pour aider les gens à surmonter la détérioration économique en cours et la flambée des prix qui restreignent davantage l'accès des gens à la nourriture, ainsi que de convenir de mécanismes efficaces pour payer les salaires. Une trêve renouvelée donnerait également plus de temps pour commencer le déminage des mines terrestres et des munitions non explosées dont les populations à travers le pays restent menacées. Plus important encore, cela protégerait la vie des Yéménites ordinaires et ouvrirait la porte à une paix à plus long terme.

Nous, les agences soussignées, demandons instamment à toutes les parties au conflit d'adhérer à l'accord de trêve et de le prolonger, de poursuivre les progrès réalisés au cours des quatre derniers mois et d'œuvrer pour la paix.

Le peuple yéménite ne mérite rien de moins.

Association Abn'a Saddah
ACTED
Action contre la Faim
Agir pour l'Humanité
ADRA
Fondation Afaq Shbabia
CARE
Coalition d'aide humanitaire
Société d'aide directe
Conseil danois pour les réfugiés
Fondation Friedrich Ebert
Communautés mondiales
Handicap International | Humanité & Inclusion
Corps médical international
International Rescue Committee
Soulagement islamique
Intersos
Fondation Marib Girls
Medair
Médecins du Monde
Mercy Corps
Aide populaire norvégienne
Conseil norvégien pour les réfugiés
Oxfam
Première Urgence Internationale
Qatar Charity
Save the Children
Fondation Tamdeen pour la jeunesse
École de la paix au Yémen
ZOA

Pour plus d'information veuillez contacter:

Anis Husain
Attaché de presse CARE
Anisa.Husain@care.org