Soutenir l'accès à la planification familiale et aux soins post-avortement - CARE

Soutenir l'accès à la planification familiale et aux soins post-avortement (SAFPAC)

SAFPAC vise à prévenir les grossesses non désirées et les décès dus à des avortements à risque et à offrir un meilleur accès aux services de santé sexuelle et reproductive dans les situations d'urgence.

Contexte

La crise exacerbe la mortalité maternelle et d'autres effets sur la santé sexuelle et reproductive. Parmi les 50 pays qui se classent actuellement en bas des indicateurs mondiaux du bien-être des mères et des enfants, tels que la mortalité infantile et l'utilisation de contraceptifs, 30 ont récemment connu un conflit armé ou accueillent d'importantes populations de réfugiés.

La réalité est que le sexe, la conception et la grossesse continuent à se produire dans les situations d'urgence. À travers SAFPAC, CARE travaille pour garantir l'accès aux services de planification familiale (y compris la contraception réversible à action prolongée) et aux soins post-avortement, qui sont des besoins souvent négligés par d'autres acteurs.

En tant que membre du comité directeur du Groupe de travail interinstitutions pour la santé reproductive dans les situations d'urgence (IAWG), CARE fournit un leadership technique et des conseils sur la stratégie et la direction des programmes de l'IAWG. Le paquet minimum de services initiaux (DMU) pour la santé reproductive dans les situations de crise, développé par l'IAWG, est la référence absolue pour répondre aux besoins des femmes en matière de SSR dans la phase aiguë des situations d'urgence. Le DMU propose des lignes directrices pour aborder: la coordination entre les multiples secteurs liés à la santé et à la sécurité des femmes, l'accès à des services d'accouchement sûrs, la prévention de la transmission des IST / VIH (dans les contextes à forte prévalence), la protection contre la violence sexuelle et la fourniture d'une planification familiale complète. dès que possible après le début de l'urgence.

Intervention

SAFPAC vise à 1) prévenir les grossesses non désirées et les décès dus à un avortement à risque en garantissant l'accès aux services de planification familiale, en mettant l'accent sur la contraception réversible à action prolongée et les soins post-avortement dans les contextes fragiles et touchés par la crise, et à 2) renforcer les institutions institutionnelles de CARE. capacité d'assurer l'accès aux services essentiels de SSR dans les interventions d'urgence.

SAFPAC se concentre sur trois «pays clés» avec des crises prolongées / en cours - le Mali, le Tchad et la RD Congo (et auparavant Djibouti et le Pakistan) - mais répond également aux crises aiguës lorsqu'elles surviennent. SAFPAC travaille actuellement également au Nigéria - État de Borno, Bangladesh - Réponse à la crise des réfugiés du Myanmar, nord de la Syrie, RDC - Kasaï Orientale, Ouganda, Soudan du Sud et Cameroun.

Le travail de CARE dans les pays centraux est axé sur le renforcement des capacités des agents de santé locaux et des systèmes pour fournir des soins de planification familiale et après avortement. Parce que ces contextes ne sont pas des urgences aiguës, le travail est similaire aux programmes de développement traditionnels, mais dans des environnements fragiles où le gouvernement a très peu de portée ou de capacité. Les participants au programme comprennent de nombreux résidents locaux ainsi que des personnes déplacées à l'intérieur du pays, des réfugiés, des rapatriés, etc. Dans les zones en crise aiguë, le SAFPAC s'efforce d'assurer la mise en œuvre du DMU (en mettant l'accent sur la planification familiale et les soins après avortement). Ce travail a tendance à être de plus courte durée (quelques mois à un an) et se situe souvent en dehors des zones opérationnelles préexistantes de CARE.

Notre expérience dans la mise en œuvre de programmes d'urgence et de développement éprouvés et rentables a montré que le succès dépend d'une combinaison d'efforts au niveau de la famille, de la communauté et des systèmes de santé. L'approche de SAFPAC a abouti à un programme hautement efficace et durable qui garantit l'accès à des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité pour les femmes dans certains des environnements les plus difficiles au monde.

Plus de 280,000 XNUMX personnes ont commencé à utiliser des méthodes de planification familiale.

a choisi une méthode contraceptive réversible à action prolongée

a choisi une méthode contraceptive réversible à action prolongée

Resultats

De juin 2011 à décembre 2017, SAFPAC a atteint des centaines de milliers de femmes et de filles. Dans les cinq pays d'origine (Tchad, Djibouti, RDC, Mali et Pakistan), le projet a vu:

  • Plus de 280,000 nouvelles utilisatrices de la planification familiale, et 58% d'entre elles ont choisi une méthode contraceptive réversible à action prolongée (implant ou DIU)
  • Plus de 14,000 clientes de soins post-avortement, 61% d'entre elles ont choisi une méthode moderne de planification familiale lors de leur visite (65% de celles qui l'ont fait ont choisi une méthode réversible à action prolongée)

Pour des résultats plus détaillés et des détails d'évaluation, voir les publications ci-dessous.

Publications

Résumé du projet SAFPAC

SAFPAC vise à réduire les grossesses non désirées et les décès dus à des avortements à risque en augmentant l'accès à des services de planification familiale et de santé sexuelle et reproductive de qualité.

En savoir plus