Nutrition au centre - Réduire l'anémie chez les femmes et les filles - CARE

La nutrition au centre

La nutrition au Centre visait à réduire l'anémie chez les filles et les femmes âgées de 15 à 49 ans, et le retard de croissance et l'anémie chez les enfants de la naissance à 24 mois, en intégrant la nutrition maternelle, infantile et de la petite enfance; eau, assainissement et hygiène (WASH); la sécurité alimentaire; et les initiatives d'autonomisation des femmes.

Contexte

La nutrition au Centre a atteint les mères, leurs enfants et les membres influents du ménage et de la communauté grâce à un modèle d'intervention intégré de prévention, de soins et de soutien de la malnutrition, tout en travaillant à l'objectif d'une réduction de 13% de l'anémie chez les femmes et les enfants et de 9%. diminution du retard de croissance chez l'enfant. La nutrition au Centre a atteint plus de 200,000 5,400 femmes, hommes et enfants à travers près de XNUMX XNUMX groupes de pairs - y compris des groupes de soutien de mère à mère, des AVEC, des groupes SAA et des groupes d'adolescentes.

Intervention

Les composantes intégrées de l'approche de CARE comprennent:

Nutrition de la mère, du nourrisson et du jeune enfant: Réaliser des changements à grande échelle dans ces pratiques est un défi et prend du temps. Pour faciliter le processus, CARE a créé des plates-formes de «groupes de transformation» qui ont augmenté le nombre de mères recevant une éducation nutritionnelle, créé un environnement social soutenant le changement et permis aux pairs de partager leurs expériences et les meilleures pratiques en matière de grossesse, d'allaitement et d'alimentation complémentaire. Ces groupes comprenaient des groupes de soutien aux mères, des groupes de soutien masculins, des groupes d'adolescentes et des AVEC.

La sécurité alimentaire: Nutrition au Centre a engagé des milliers de ménages, de représentants gouvernementaux et de membres de la communauté sur des pratiques améliorées de sécurité alimentaire - y compris des formations et un soutien technique sur l'agriculture intelligente face au climat pour les jardins familiaux et la production alimentaire, l'élaboration de calendriers de saison, le partage de semis et la promotion de l'apport en vitamine A .

Eau, assainissement et hygiène (WASH): Dans un effort pour améliorer les pratiques WASH dans les communautés cibles, Nutrition at the Center a engagé les membres des AVEC et les groupes de soutien de mère à mère dans la construction de systèmes de lavage des mains domestiques tels que des «tippy-taps» - une station de lavage des mains de base fabriquée à partir d'une bouteille d'eau ou suspendue. par une corde - pour réduire la transmission des maladies oro-fécales dans les ménages.

Autonomisation des femmes et équité entre les sexes: La nutrition au Centre a utilisé une approche globale pour parvenir à l'égalité des sexes et a travaillé au-delà des seules femmes pour y parvenir. En plus d'atteindre les femmes par le biais des AVEC et des groupes de soutien de mère à mère, le projet s'est engagé avec des hommes et des personnes influentes par le biais de plates-formes existantes, de groupes de théâtre et de dialogues pour remettre en question et transformer les normes relatives au genre. Ces actions ont abouti à un soutien accru aux femmes et à de meilleures pratiques en matière d'allaitement optimal, d'hygiène accrue et de jardins potagers.

Réalisations du programme

  • Les mères enceintes et allaitantes de plus de 68,000 ménages, 4,667 groupes d'analyse et d'action sociale (SAA - un processus qui promeut l'équité entre les sexes grâce à un dialogue communautaire facilité pour aborder les normes affectant la sécurité alimentaire et nutritionnelle), des groupes de soutien mère-mère et 3,467 Village Les associations d'épargne et de crédit (AVEC) ont reçu un soutien par les pairs, ainsi que des conseils dans leurs foyers et établissements de santé, pour améliorer les pratiques d'alimentation complémentaire et d'allaitement.
  • Plus de 5,000 XNUMX agents de santé et d'agriculture du gouvernement, des volontaires communautaires, des éducateurs et des agents de développement ont été formés ou soutenus pour aider les mères et les soignants à améliorer leur propre alimentation et à améliorer l'alimentation et les soins de leurs enfants.

Les mères de plus de 68,000 XNUMX ménages ont reçu une aide.

Plus de 5,000 XNUMX personnes ont été formées.

  • Plus de 5,000 XNUMX hommes ont participé à des séances de groupe AVEC et SAA ou ont écouté des programmes radiophoniques intégrant la nutrition de la mère et de la petite enfance; eau, assainissement et hygiène; et des sujets de sécurité alimentaire, et a participé aux discussions après chaque épisode.
  • Au Bénin, 4,000 2,500 membres de la AVEC ont fait campagne pendant la Semaine mondiale de l'allaitement maternel et ont défilé pour l'intégration de la promotion de la nutrition dans le budget de leur gouvernement local, ce qui s'est traduit par l'engagement de XNUMX XNUMX dollars par les autorités locales du ministère pour soutenir les activités de nutrition.
  • Au Bangladesh, 1,200 21 adolescentes de XNUMX écoles et cinq communautés ont reçu des conseils nutritionnels et des comprimés de fer / acide folique pour prévenir l'anémie et constituer des réserves de fer qui peuvent aider à prévenir l'anémie maternelle lorsqu'elles tombent enceintes.
  • Plus de 10,000 XNUMX ménages ont reçu un soutien technique pour s'engager dans la production alimentaire familiale, y compris le maraîchage et l'élevage de petits animaux, afin de garantir un accès tout au long de l'année à la diversité alimentaire et aux aliments d'origine animale.