CARE met en garde contre la sécheresse en Somalie et le manque de financement - CARE

CARE met en garde contre la sécheresse imminente en Somalie et le manque désespéré de financement

Abdifitah Ali / CARE

Abdifitah Ali / CARE

[11 février 2021, Mogadiscio, Somalie] - Certaines parties de la Somalie sont actuellement confrontées à des conditions d'avant la sécheresse, des rapports faisant état de la mort du bétail et de l'assèchement des pâturages. Ceci est également combiné avec des prédictions qui jusqu'à 2.7 millions La population somalienne, soit 21% de la population somalienne, devrait faire face à des niveaux élevés d'insécurité alimentaire aiguë en 2021 si une aide humanitaire d'urgence n'est pas fournie.

«Les conditions actuelles dans lesquelles nous nous trouvons me rappellent la grave sécheresse de 2017 qui a entraîné la mort de ma famille. J'ai perdu deux de mes enfants lors de la sécheresse précédente et je ne peux pas supporter les pensées d'une autre sécheresse. J'espère que cette période de sécheresse ne dégénérera pas en une sécheresse majeure » a déclaré Ahmed, un père de dix enfants de 61 ans du district de Lascanod.

Une récente évaluation des risques de l'ONU OCHA a révélé que 90% des ménages ont signalé une réduction de leur consommation d'eau et que le pays se prépare à des conditions plus sèches que la normale. La diminution des précipitations due au phénomène météorologique de La Niña, combinée aux craintes de nouveaux essaims de criquets, affectera également davantage la sécurité alimentaire et les niveaux de nutrition en Somalie. Les populations déplacées à l'intérieur du pays (PDI), les rapatriés et les populations pastorales et agropastorales rurales vulnérables affectées par les multiples chocs sont parmi les personnes susceptibles d'être les plus durement touchées.

Iman Abdullahi: DIRECTEUR DU COMTÉ DE CARE INTERNATIONAL SOM:

«Le pays est au bord d'une autre sécheresse car la production alimentaire a diminué de plus de moitié ces dernières années et lorsque le COVID-19 a frappé, une situation déjà désespérée s'est encore détériorée. Les communautés flambent sous les effets multiples des précipitations inférieures à la moyenne et irrégulières, des inondations, du COVID-19 et des criquets qui ont tous détruit tout espoir de meilleures récoltes. Le verrouillage prolongé qui était en place a également rendu la mise de la nourriture sur la table encore plus difficile pour tant de familles et les femmes et les filles sont souvent absentes, car il est inhabituel pour les hommes de manger en premier quand il n'y a pas assez pour tout le monde.

Les équipes de CARE ont été témoins de la migration des pasteurs à la recherche de meilleurs pâturages et d'eau, des cultures dans certaines zones complètement détruites par les criquets ou des inondations laissant les agriculteurs comptant leurs pertes et ne sachant pas comment ils vont subvenir aux besoins de leurs familles. Les familles ont déjà commencé à vendre le peu de bétail dont elles disposent pour trouver un moyen de se nourrir, et on craint que certaines filles soient contraintes d'abandonner l'école et, dans certains cas, de se marier pour que les familles puissent survivre à la sécheresse. 

CARE répond déjà à l'aggravation de la situation humanitaire par une assistance en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène, de santé et de nutrition, et de soutien alimentaire et aux moyens de subsistance sous forme d'espèces et de bons, afin que les gens puissent choisir la meilleure façon de prioriser les finances de leur propre ménage.

"Nous cherchons à la fois à maintenir les programmes existants pour aider les personnes susceptibles d'être touchées par la sécheresse et à travailler avec les nouvelles populations qui ont été touchées par les chocs et qui ne sont actuellement pas financées en raison du manque de financement humanitaire. Par exemple, le plan d'intervention humanitaire pour la Somalie n'est actuellement 0.2% financé, ce qui n'est tout simplement pas suffisant pour éviter les conséquences d'une sécheresse potentielle en plus de toutes les autres crises auxquelles le pays est confronté. Nous exhortons les donateurs internationaux à aider le peuple somalien», Dit Abdullahi.

Pour plus d'information:
Kalei Talwar
Attaché de presse CARE
kalei.talwar@care.org ou 1.808.381.6901